Vous avez envoyé une candidature spontanée à un recruteur et vous n’avez pas toujours pas eu de réponses ? Ce n’est pas grave, dites-vous que la personne chargée du recrutement est overbookée. Il suffit peut-être de le relancer pour qu’il prenne le temps de relire votre mail et votre candidature. Ne pensez pas tout de suite qu’il s’agit d’un refus.

Pourquoi relancer un employeur ?

Lorsque que l’on doit gérer une entreprise, on n’a pas énormément de temps de s’occuper de la partie administrative. Selon la taille de l’entreprise, c’est la secrétaire qui s’occupe de la gestion des mails, ou alors, il peut y avoir un chargé de recrutement.

Lors d’une candidature spontanée, il se peut que l’entreprise n’ait pas besoin en matière de recrutement et donc n’a pas prévu d’allouer du temps à ce domaine. C’est pour cela que les réponses peuvent se faire désirer.

La relance est donc un élément à intégrer de façon systématique lors d’un envoi de ce type de candidature. Cela vous permettra, dans un premier temps, de vous préparer à faire face à la situation de ne pas avoir de réponse tout de suite. Dans un second temps, réfléchir à une éventuelle relance, vous permettra d’être préparé et de savoir comment réagir sans être pris au dépourvu.

Quand relancer un recruteur ?

Il est évident qu’il ne faut pas relancer un employeur ou recruteur le lendemain de l’envoi de votre candidature. Cependant, vous pouvez vous assurer que votre candidature a bien été reçue. Pour cela, un coup de fil le lendemain est approprié. L’appel doit être bref et ne concerner uniquement la bonne réception de votre candidature. N’essayez pas de connaître le délai de réponse.

La relance, quant à elle, devient appropriée entre 7 et 10 jours suivant l’envoi de votre candidature spontanée. Elle peut se faire par un appel téléphonique ou par l’envoi d’un nouveau mail. L’appel est plus adapté car il vous permet d’avoir un contact direct avec l’entreprise. Si vous n’avez pas appelé pour confirmer la bonne réception de votre candidature, la relance téléphonique peut aussi servir à ça.

Comment relancer une entreprise ?

Tout comme votre mail d’accompagnement, la relance doit être brève et concise. Vous devez vous savoir vous présenter succinctement. Faites également attention à l’objet de votre mail, c’est important. Dans votre présentation, vous devez décliner votre identité, expliquer votre situation et dire que vous avez envoyé une candidature spontanée il y x jours. Précisez également le poste que vous visez et votre nombre d’années d’expériences à ce poste.

Vous pouvez également préparer des questions bien précises à poser à votre interlocuteur Il ne s’agira pas forcément de l’employeur ou du recruteur. Il sera donc important d’adapter votre discours en fonction de la personne qui vous répondra et si c’est nécessaire, n’hésitez pas à demander à parler directement à la personne concernée.

Pour terminer, vous pouvez partir du principe que la relance fait partie intégrante du processus d’envoi d’une candidature spontanée. À savoir que la relance fait partie des stratégies des entreprises. Certaines font exprès de ne pas répondre afin de voir si le candidat les relancera ou pas. Cela permet d’évaluer la motivation des candidats.

 

Découvrez notre guide sur la candidature spontanée :

Candidature spontanée : vous êtes recommandé par une personne ?

Comment bien relancer un recruteur après une candidature spontanée par mail ?

Comment commencer une candidature spontanée ?

Comment se présenter pour une candidature spontanée

Format CV d’une candidature spontanée par mail : lequel choisir ?

L’objet d’une candidature spontanée par mail : comment bien le choisir ?

Premier paragraphe d’une candidature spontanée : pourquoi bien le rédiger ?

Quand envoyer une candidature spontanée ?

Titre CV d’une candidature spontanée : pourquoi il faut le personnaliser ?