Rose-May : changer de vie pour changer le monde. Du marketing au lancement du sommet international « ChangeNOW »

Rencontre avec Rose-May, d’abord en marketing dans la santé, avant d’entreprendre ChangeNOW, sommet dédié au Positive Impact…

Quelle était votre vie d’avant ?

Avant, je faisais du marketing. Dans la santé plus précisément. Et j’adorais mon job ! Je me suis occupé de la marque leader des gels hydroalcooliques en pleine crise de la grippe A-H1N1 en 2009, j’ai accompagné les pharmacies pour développer leur conseil, relooké une gamme de premiers soins et développé des produits naturels pour bébé. J’ai été formée à l’aromathérapie et développé une gamme d’huiles essentielles facile à conseiller et à utiliser. J’ai repensé la stratégie web de l’anti-transpirant le plus conseillé en pharmacie et sur les forums, et j’ai fini par rejoindre une multinationale qui se lançait sur le marché des produits non remboursés en pharmacie.
J’aimais vraiment ce que je faisais : un secteur qui me passionne (la santé), des produits et sujets très variés, et un métier alliant analyse, stratégie, gestion de projet et créativité… tout ce dont j’avais besoin ! Et en plus très bien payé.

Je me serais projetée à long terme dans cette carrière, mais… il y avait un « mais » : un profond malaise sur l’esprit qui régnait en entreprise et la pression insensée que j’y ressentais. La pression des objectifs de croissance, que l’on sait inatteignables, mais qu’il faut faire coûte que coûte. La pression de devoir toujours faire plus et plus vite, tout en sentant en parallèle les ressources (humaines) se comprimer. Tout cela dans l’espoir d’avoir, en récompense, une petite augmentation sur sa fiche de paie, une mention « sénior » sur son CV, ou un peu plus d’estime de soi.

 

L’élément déclencheur ?

Un bébé. Esteban. Mon premier « changemaker ». Et le superbe congé mat qu’il m’a offert.

Un congé mat « road trip ». On est parti 40 jours sur la route avec mon mari et mon fils, quand il avait à peine 40 jours. On a fait plus de 4000 km en voiture. Et à chaque étape, de belles rencontres ou retrouvailles. Toutes les personnes rencontrées avaient un point commun : elles étaient sorties de sentiers battus, avaient osé inventer leur propre vie, et elles rayonnaient. Des vies parfois toutes simples, parfois folles. Des vies libres. Et pour la première fois, je me suis moi-même sentie libre.

Avec mon mari, entrepreneur dans l’âme, nous avons imaginé des projets, un rassemblement des « gens qui changent le monde ». Cela faisait quelques temps qu’il avait cette idée en tête, et je me suis plu à y réfléchir avec lui. Il se disait qu’il se donnerait bien quelques mois pour tenter l’aventure, d’ailleurs. De toutes façons, j’avais un bon poste… on pouvait se le permettre.

En parallèle, la pression continuait d’empirer dans ma boîte. Je sentais que je n’arriverais pas à tenir le rythme avec un bébé en plus. Lorsque j’ai demandé à revenir à 80%, « au moins les premiers mois », on m’a expliqué qu’il n’y avait pas de place pour quelqu’un à 80%. Que les objectifs étaient tels qu’il fallait être à 100% et plus. L’impact sur ma santé s’est rapidement fait sentir et l’entreprise n’a pas voulu entendre la situation.
Alors une évidence m’est apparue : ma place n’était plus dans cette carrière. Elle était dans ce projet entrepreneurial un peu fou, pour lequel je n’avais ni sécurité financière ni expérience particulière, mais qui œuvrait pour un monde nouveau.

 

Et maintenant ?

Maintenant, ce projet un peu fou est devenu réalité.

La première année nous avons travaillé de chez nous, avec la nounou dans la pièce d’à côté. Du monde nous a rejoint, bénévolement. Beaucoup de monde, avec des super compétences et une contagieuse envie de changer le monde aussi. Nous avons fait la première édition de ChangeNOW en septembre 2017, à Station F, le plus grand campus de startups du monde, qui venait d’ouvrir ses portes dans le 13ème arrondissement et avait aimé notre projet.

Nous avons connu les très hauts et les très bas de l’entrepreneuriat.

En deux ans, le sommet ChangeNOW est devenu un des temps forts mondiaux du secteur du Positive Impact. Pour la deuxième édition, en septembre 2018, nous avons accueilli plus de 6000 participants venus de 87 pays, et avons mis en avant 500 « changemakers » qui innovent pour répondre aux grands défis de notre siècle : lutter contre le réchauffement climatique, construire des villes résilientes, dépolluer les océans, réinventer notre modèle d’éducation, lutter contre la pollution plastique, développer une économie circulaire et propre, résoudre les crises migratoires, repenser des modèles de finance responsable,…

Notre mission : aider ces solutions à rencontrer les investisseurs, grands groupes, partenaires, villes et media dont elles ont besoin pour se développer à grande échelle et construire un monde durable. Et nous changeons d’échelle nous-mêmes, car la prochaine édition de ChangeNOW, fin janvier 2020, se tiendra… au Grand Palais, et sera la 1ère Exposition Universelle des Innovations pour la Planète !

Nous avons aussi créé ChangeNOW my job, la première job fair dédiée au Positive Impact, pour aider un maximum de jeunes diplômés et de talents à s’orienter vers des jobs à impact positif.
Nous y rassemblons plus de 40 entreprises « for good », avec près de 250 postes à pourvoir au total. Tous les types de profils sont recherchés (dev, commercial, bizdev, marketing, opérations, fonctions support…). Prochaine édition le samedi 16 mars 2019. A vous qui lisez ce message, vous êtes les bienvenus. On a besoin de tout et de tous pour changer le monde !

 

Pour en savoir plus

ChangeNOW my job
Samedi 16 mars 2019 de 14h à 18h
Atelier Richelieu, 60 rue de Richelieu, 75002 Paris (métro Bourse, Palais-Royal)
www.changenow-myjob.com
Entrées gratuites en partenariat avec Fuyons La Défense : inscriptions ici

ChangeNOW Summit
Le rendez-vous mondial des solutions qui changent le monde
30-31 janvier et 1er février 2020
Grand Palais, Champs Elysées, Paris
www.changenow-summit.com  

Vous avez une expérience ou un témoignage à partager ?
Racontez-nous ; on vous lit et on publie
Je participe