Reconversion: de trader à dépanneur

Hamza Hassoun était trader… avant de devenir la star du dépannage en créant Bob! Dépannage. 

A quoi ressemblait votre vie d’avant ?

Cette vie la a commencé il y a bien longtemps, au lycée. Mes parents tenaient un pressing et de temps en temps, je tenais la caisse. C’est la que j’ai découvert le commerce et le sens du service. Au même moment, je suis tombé amoureux d’économie (mais pas que). Licence à Assas puis j’intègre l’EDHEC en apprentissage. Un ancien de l’école, que je remercie, me sélectionne et c’est comme ça que je rejoins une super équipe de trader à la Société Générale. Un peu perdu au début, je trouve mes marques et signe mon mandat. C’est parti ! Neuf écrans, deux claviers et des chiffres partout. Des “Mine!”, “Yours!”, une vraie criée et des moments très excitants…

mais au fond, je sais bien que je ne suis pas fait pour ça… Une première bonne ligne sur le CV, je me dis que je peux bien continuer comme ça quelques années !

Diplôme en poche, j’intègre le fleuron français du Private Equity. Je gère le cash de plusieurs véhicules d’investissement secondaires. Une belle boite, une super expérience ! J’apprends beaucoup sur le secteur, sur la gestion, précise au poil près, des investissements en portefeuille. Là encore, c’est top, mais je suis un peu loin du terrain, de l’opérationnel. Au terme du contrat, j’ai le choix: ajouter un troisième grand nom au CV ou lancer ma boite. Trop tentant ! Porté par mon idée, encouragé par ma N+1 et soutenu par mes proches, je me lance !

Quel a été l’élément déclencheur ?

J’ai toujours voulu entreprendre. Après avoir étudié de nombreuses idées, j’ai décidé de me lancer quand, après une perte de clés, on m’a demandé de payer plusieurs centaines d’euros pour ouvrir ma porte. Un vrai drame rapidement suivi d’une étude de marché, de quelques cafés avec des artisans et d’un premier site fonctionnel.
L’idée est restée en attente jusqu’à l’élément déclencheur. La goutte d’eau ? Mon premier bonus ! Il n’était pas bien gros mais à ce moment j’ai compris, qu’en restant plus longtemps dans le secteur, je risquais de ne plus le quitter (enfin, pas avant d’avoir quelques cheveux gris). Résultat je me suis lancé !

Et maintenant ?

Maintenant, je dors moins ! Les journées sont longues et le téléphone sonne la nuit (rires). Depuis quelques mois, c’est le grand-huit. On passe d’une grande joie (un gros contrat!) à un coup dur (le site qui plante). Il faut s’accrocher ! Je pensais la finance plus excitante mais entreprendre dans le dépannage l’est davantage.

On se donne à 100% pour simplifier la vie des Français(es). Accomplir notre mission, qui est de rendre le dépannage plus simple, plus sûr et moins cher nous procure énormément de plaisir. C’est absolument génial de constater que nos clients adorent le concept et le service. Le prévoir c’est bien, l’entendre, c’est beaucoup plus sympa !

Autre satisfaction, et de taille, nos partenaires artisans sont ravis de travailler avec Bob! Dépannage. Nous mettons en avant le talent de professionnels honnêtes et travailleurs au service de personnes en difficulté. Leur rôle, celui de sauveur du quotidien à trop souvent été écorné par des arnaqueurs. Bob! Dépannage les aide à valoriser leur métier et leur savoir-faire. On recrée du lien, de la confiance et on aime ça !

Un conseil à ceux qui souhaitent fuir, fuyez ! Et pour les autres, si ça fuit, il y a Bob! Dépannage

Vous avez une expérience ou un témoignage à partager ?
Racontez-nous ; on vous lit et on publie
Je participe

Commentaires

commentaires

Ils ont changé de vie