Laure : du pétrole au micro-don

Rencontre avec Laure Boustany, passée par le pétrole et qui a mis 6 ans à trouver le job qui lui plait enfin :).

Quelle était ta vie d’avant ?

Issue d’une prépa classique et de trois ans en école d’ingénieure de chimie, j’ai toujours eu du mal à trouver ma place dans ce milieu. Malheureusement, il est souvent difficile d’abandonner un parcours de vie qui nous paraît tout tracé. De fil en aiguille, j’ai trouvé un poste dans le milieu pétrolier : entreprise internationale, salaire confortable, horaires raisonnables… une situation qui pourrait plaire à beaucoup !
Il ne m’a pas fallu longtemps pour avoir un mal fou à me lever le matin et me rendre compte que je m’étais trompée d’orientation. Dans ce type d’environnement, nous sommes considérés comme des pions parmi tant d’autres, la hiérarchie est omniprésente et la part d’investissement personnel n’est ni recherchée, ni reconnue. Quant à la notion d’écologie, elle est quasiment absente, voire même détournée. Il était donc temps que je donne un sens à ma vie professionnelle.

L’élément déclencheur ?

Bien qu’elle soit évidente, ma reconversion ne fût pas de tout repos. En remettant en cause mes études, mon domaine d’intervention, mon niveau de vie, six mois de recherche ont été nécessaires pour trouver ma voie vers une économie plus responsable. C’est en découvrant le principe de L’ARRONDI solidaire à la caisse d’un magasin, que j’ai eu une révélation ! Il permet de faire simplement un micro-don de quelques centimes au profit d’associations. Après quelques recherches sur le sujet, j’ai contacté la start-up microDON à l’origine du projet. Dès les premiers échanges avec l’équipe, j’ai vite réalisé que le mode d’organisation participatif comme les causes défendues par l’entreprise correspondaient parfaitement à mes valeurs. Pour la première fois depuis six ans, j’avais enfin trouvé ma place !

Et maintenant ?

Cela fait un an que j’ai rejoint microDON en tant que Chargée de Projets. Ici, chaque salarié et stagiaire est partie prenante dans les grandes orientations de l’entreprise. Tout le monde a son mot à dire et est écouté avec bienveillance. Notre petit équipe soudée s’assimile à une vraie famille, qui évolue autour des notions de partage et d’entraide. Les responsabilités sont reconnues quotidiennement et le bien-être au travail est devenu le facteur essentiel à mon épanouissement. En plus de défendre une cause qui me tient à cœur, j’ai la chance de le faire dans un univers stimulant. Aujourd’hui, même après avoir dit adieu à un certain niveau de vie, je ne changerai pour rien au monde ma décision. Il ne tient qu’à vous de trouver vous aussi un sens à votre vie professionnelle !
Vous avez une expérience ou un témoignage à partager ?
Racontez-nous ; on vous lit et on publie
Je participe

A propos de

Commentaires

commentaires