Reconversion du conseil en stratégie à la livraison de produits frais

Pierre Mainguet était un (excellent) consultant en strat’. Maintenant, il livre des produits frais en triporteur et est en train de distrupter la livraison à domicile depuis vos commerces de proximité… On aime beaucoup beaucoup.

A quoi ressemblait votre vie d’avant ?

A la sortie de mes études d’ingénieur, je suis tombé un peu par hasard dans le monde du conseil en stratégie. Je devais faire un ultime stage, et j’avais déjà bossé en industrie en césure aux Etats Unis et m’étais essayé à la recherche au Québec.

Je suis rentré dans un petit cabinet parisien, où j’ai trouvé une ambiance assez incroyable de camaraderie avec les autres consultants. J’ai eu la chance de partir aux quatres coins du monde pour mes missions, dans des contextes parfois difficiles (Ah l’Algérie!) ou étonnants (Incroyable Inde!) et on m’a fait confiance pour prendre des responsabilités très rapidement.

J’ai vraiment beaucoup appris et progressé mais j’ai beaucoup trop donné et ai laissé beaucoup de choses de côté dans ma vie sociale et personnelle. J’avançais tête baissée, en me demandant une fois par an, pourquoi je faisais tout cela. Je ressentais de plus en plus le fossé énorme entre d’un côté mon monde de gros patrons, de slides Powerpoint sitot écrites sitôt oubliées dans un coin, d’hotels intercontinentaux anonymes … et de l’autre, le “monde réel”, celui où évoluait mes amis, ma famille, la voisine, le boulanger, le bar du coin.

Je sentais bien qu’un changement était nécessaire, mais je ne savais pas trop par où commencer, et surtout sortir de ma routine me terrifiait.

 

Quel a été l’élément déclencheur ?

Avec le recul, je me rends compte à quel point le changement s’est fait progressivement. La première étape pour moi a été de m’engager pendant mon temps libre, comme bénévole au sein de Vélocipaide un atelier de réparation de vélo associatif. Par ce biais, j’ai commencé à découvrir l’économie collaborative et l’existence d’une multitude de projets open source et ouverts à tous. J’ai rencontré des gens incroyables au sein de Ouishare, dans les fablabs comme Woma ou au sein d’initiatives comme Open Food Facts. Un nouveau monde apparaissait devant moi, et c’était diablement plus excitant que ce que je faisais à l’époque!

Tous ces gens m’ont donné à réfléchir, et ils m’ont surtout permis de trouver un prétexte pour prendre un congé sabbatique. Une fois débarrassé des trois-quarts de ce que je possédais, je suis parti faire un road trip de Vancouver au Guatemala, à la rencontre d’agriculteurs, de “makers”, de musiciens, de chercheurs et d’entrepreneurs. Ce voyage a ouvert beaucoup de portes et m’a profondément marqué.

A mon retour à Paris, j’ai aidé ma fiancée à développer Thank You My Deer, un coffee-shop sans gluten dans le 11e. C’est sous son impulsion que j’ai décidé de me lancer dans l’aventure entrepreneuriale. Sa force de volonté, son engagement, sa persévérance, et la satisfaction incroyable qu’elle retirait de ce qu’elle faisait, ont achevé de me convaincre. C’est par elle que j’ai également eu l’idée de mon activité actuelle, en l’aidant à travailler avec les artisans commerçants de son quartier pour l’approvisionnement en produits bios et de saison.

En septembre 2014, j’ai commencé à travailler sur un concept de commande et de livraison chez les commerçants de quartier. Nicolas avec qui je discutais depuis plusieurs mois, m’a rejoint en décembre comme associé, et nous avons pu passer aux choses sérieuses.

 

Et maintenant ?

Au Pas de Courses a été lancé en avril 2015, dans le quartier des Batignolles à Paris. C’est un service de commande et de livraison aux particuliers désirant acheter et se faire livrer simplement les produits frais des artisans commerçants de leur quartier. Les commerçants sont sélectionnés pour la qualité de leur produits et leurs savoir-faire, les prix sont les mêmes qu’en magasin et la livraison s’effectue en triporteur le jour même pour une commande avant 15h.

Nous avons pu pendant 3 mois tester le service. Le bilan est très positif: le marché existe, les commerçants sont très contents du service et acceptent notre modèle de rémunération et nous avons validé le triporteur comme solution la plus pratique et économique pour nos livraisons. Aujourd’hui nous lançons “officiellement” le service. Nous développons le 17e arrondissement en intégrant de nouveaux commerçants, et nous sommes en train de réfléchir au lancement dans de nouveaux quartiers, avec de sérieuses pistes dans le 3e, 11e et le 12e.

Le quotidien n’est pas toujours facile, mais la satisfaction est à la mesure des efforts consentis. Ce que j’aime particulièrement, c’est de voir que tout est possible: avec de l’imagination, du travail et un peu de culot, on peut rencontrer tout le monde, tout essayer. L’autre aspect que j’aime beaucoup dans le monde des startups, c’est l’atmosphère d’entraide qui est assez incroyable: on se rend beaucoup de services, on se soutient, on se donne des conseils et des coups de mains. C’est assez fou de voir à quel point on peut aller vite en y allant à plusieurs !
D’ailleurs, nous cherchons à agrandir l’équipe, à accueillir de nouvelles têtes pour nous aider dans le développement de notre activité. Alors si l’une de vos lectrices ou lecteurs souhaitent s’investir dans une startup sympa et dynamique, qu’il nous fasse signe!

Vous avez une expérience ou un témoignage à partager ?
Racontez-nous ; on vous lit et on publie
Je participe

Commentaires

commentaires

One thought on “Reconversion du conseil en stratégie à la livraison de produits frais

  1. Pingback: Des news de l’équipe des cyclistes ;-) | Velocipaide

Les commentaires sont fermés.