Fabien : des fonds d’investissement…à opticien

Rencontre avec Fabien Lui Wen Hua, passé par plusieurs fonds d’investissement avant de se reconvertir. Avant, il voyait des entrepreneurs passer, maintenant il vit l’aventure en vrai, en se reconvertissant dans les lunettes…

 

Quelle était ta vie d’avant ?

Assis sur les bancs de l’école, on se dit que les années à venir seront forcément belles qu’il faudra trouver un travail, dans une branche qui nous plait, en échange d’un salaire sympa et que la vie sera simple…
On bataille donc avec les théorèmes de mathématiques, les biographies de Karl Marx et des autres penseurs renommés, tout en balbutiant quelques mots d’anglais, allemand, espagnol… Sac sur le dos, on parle de l’avenir avec ses copains, des études… Les temps sont simples !
À mesure que je me donnais des allures de grand, je compris que si un domaine d’activité était fait pour moi, c’était probablement celui de l’investissement ! Après des études en école de commerce, J’ai accumulé plusieurs postes dans divers fonds d’investissement.
Quelques années plus tard, absorbé par le tourbillon du quotidien, d’une routine professionnelle stressante, de journées, de semaines laissant peu de place à ses propres envies, on se souvient du gosse qu’on était, empli de naïveté, on sourit avec nostalgie…
C’est cette même nostalgie, à laquelle je devais faire face, qui a fait, peu à peu, émerger en moi des projets, un projet dicté par mes envies… Guileo !

 

L’élément déclencheur ?

Lorsque l’on investit dans diverses sociétés, par la force de choses, on est amené à côtoyer de nombreux entrepreneurs… Chacune de ces rencontres me laissait songeur : «  Et pourquoi pas moi ? ».
Mais quand l’écho de projets résonne en nous, il est bien compliqué d’en enfouir son bruit séduisant… Les journées et les mois s’écoulèrent et à chaque fois, à chaque rencontre, je trouvais un charme indéniable à l’activité des entrepreneurs, portant leur projet si distinctement !
L’idée de lancer ma propre société se précisait, au fur et à mesure d’une routine orchestrée sur un rythme prenant, stressant, le fameux « métro-boulot-dodo » !
Quelques mois plus tard, Guileo vit le jour et séduit aussi bien mes premiers opticiens partenaires, que de nouveaux clients, désireux d’obtenir leur précieux Sésame !

 

Et maintenant ?

Maintenant, mes journées sont dictées par mon propre rythme, soucieux de développer Guileo, de trouver de nouveaux partenaires. Loin des journées qui se ressemblaient toutes, je profite aujourd’hui de journées de travail qu’il me qualifie de tout à fait passionnantes, placées sous le signe des lunettes de vue et de soleil !
Dorénavant,  je prends soin de développer Guileo, souhaitant faire découvrir autant que possible le travail des opticiens indépendants des montures, passionnés par leur travail. Loin des chaînes de magasins d’optiques, jouissant d’une renommée nationale, où chacun accepte de bénéficier d’un choix de lunettes restreint, répondant aux codes de la culture main-stream, Guileo permet d’acheter une paire de lunettes de vue, ou de soleil, de créateurs lunetiers, d’une manière tout à fait innovante, répondant aux envies de chacun… Guileo, c’est aujourd’hui l’occasion de découvrir le monde encore inconnu des artisans créateurs lunetiers,  et de pouvoir s’offrir des lunettes de créateurs, uniques chez nos opticiens partenaires  avec une remise, allant jusqu’à -30% sur les montures et verres pour les détenteurs de notre sésame Guileo.

Vous avez une expérience ou un témoignage à partager ?
Racontez-nous ; on vous lit et on publie
Je participe