Elle revit après avoir rejoint une startup

Rencontre avec Claire-Emilie passée tout récemment du conseil à l’aventure entrepreneuriale en rejoignant Fitle, une start-up qui propose de révolutionner le e-shopping en essayant les vêtements en 3D sur soi. Et depuis, elle « revit ».

 

A quoi ressemblait votre vie d’avant ?

Comme beaucoup de personnes qui sortent d’école de commerce ou d’ingénieur, j’avais peur de m’enfermer dans un job routinier et bureaucratique. Quand j’ai entendu parlé du conseil, je me suis dit « banco, voilà le job parfait pour moi ! ». Des missions variées, pas mal de responsabilités, des challenges toujours renouvelés, sur le papier c’était pile ce qui me fallait. Mais très rapidement je me suis rendue compte que pour beaucoup de nos clients, acheter une mission de conseil, ça veut dire acheter de l’assistanat de luxe, over-pricé (mais pas forcément surpayé) et disponible 24h/24. Le scoop du jour : refaire pour la 50e fois le même reporting, ce n’est PAS du conseil.

 

Quel a été l’élément déclencheur ?

Le jour (le mois plutôt) où je me suis rendue compte que je m’ennuyais en travaillant. Vous savez, cette sensation d’avoir le cerveau qui se liquéfie à force d’inactivité… Entre temps, j’ai changé de mission et découvert de nouveaux clients, mais je n’ai jamais quitté ce sentiment que je n’étais pas vraiment à ma place. J’ai commencé à m’inscrire à des évènements pour start-ups, à faire un bilan de compétences, … et à m’inscrire sur le site ‘Fuyons la défense’ en attendant patiemment les premières propositions de jobs qui changent enfin des listes rébarbatives proposées par l’APEC !

 

Et maintenant ?

J’ai rejoins un ami qui a lancé une start-up il y a quelques mois, Fitle, une start-up qui propose de révolutionner le e-shopping en essayant les vêtements en 3D sur soi, et je revis ! Après les journées passées devant powerpoint et excel, je me retrouve sur un shooting photo pour notre site, à pitcher notre idée devant Charles Adler, le cofondateur de Kickstarter, à networker, à twitter, … Rien n’est certain, mais pour la première fois depuis longtemps j’ai l’impression de construire moi-même mon avenir. Chaque journée est différente et me pousse un peu plus loin hors de ma zone de confort. Cette semaine par exemple, nous venons de lancer notre campagne de crowdfunding sur le site Kickstarter. Pour tous ceux qui hésitent à changer de boulot ou qui cherchent leur premier poste en sortant d’école, prenez le temps de bien réfléchir à ce que vous voulez/aimez faire, et tester les offres qui sortent de l’ordinaire ! Les personnes qui vous disent qu’il faut commencer sa carrière dans un grand groupe vous mentent…

Vous avez une expérience ou un témoignage à partager ?
Racontez-nous ; on vous lit et on publie
Je participe