Derrière les buildings, la plage ! (3 étapes pour vous mettre à la programmation pour de bon)

NDLR : Cet article a été codé par François de Ironhack, une école de développement web et de UX/UI design. On espère que ses conseils vous permettront de vous mettre petit à petit à la programmation :).

Depuis que j’ai commencé à travailler pour Ironhack, je réalise chaque jour davantage que les barrières que notre esprit se créé sont cent fois plus épaisses que les tours de la Défense. J’ai croisé, interviewé ou simplement aperçu une bonne cinquantaine de nos anciens étudiants. Ils sont tous d’horizons, de personnalités et de destinées différents mais ils ont chacun un point commun: à un moment de leur vie, ils ont refusé d’avoir la vie d’une brique, d’être encerclés par ces barrières. Ils ont pris conscience qu’en quelques semaines, tout pouvait changer. C’est de cela que j’aimerais vous convaincre: derrière les buildings, la plage!

 

Au moment d’écrire cet article, je repense à Benjamin T., un Français installé en Espagne et qui travaillait dans l’industrie du BPT comme chef de projet. L’industrie avait été lourdement frappée, en 2008 puis en 2010, et le boulot était devenu non seulement pénible mais aussi plus rare. Pas de promotion ni d’augmentation en vue dans la grosse structure dans laquelle il bossait. Objectivement, son avenir n’était pas là – dans cette entreprise ou dans ce secteur. Il en a pris conscience et s’est posé cette question qui ouvre sur l’immensité de notre for intérieur: qu’est-ce qui me plait dans la vie? Qui est-ce que je suis et qui est-ce que je vais devenir?

 

Alors il s’est rappelé sa formation d’ingénieur, son goût pour les maths et leur logique. Il avait toujours apprécié le challenge intellectuel d’analyser un problème, de le découper et de créer un raisonnement logique pour le résoudre. Il a regardé autour de lui et sur Internet ce qui semblait coller à ça. L’industrie lourde ou spécialisée ne le tentait pas – sans doute à cause de son expérience dans le BTP. En revanche la programmation le titillait depuis un moment et il savait que les opportunités ne manquaient pas – au-delà du cliché/de la tarte à la crème, le taux de chômage des web developers en France est à 3%… Il a cherché des informations à droite à gauche et il a fini par nous rejoindre. Trois mois après, il était web developer junior dans une startup en Espagne. Aujourd’hui, il est web developer chez Wuaki.tv, une autre startup espagnole, et il travaille en remote à Karlsruhe (Allemagne), où il vit avec sa copine. Certes il n’y a pas la plage, mais c’est son choix :p

 

Ce qu’il faut retenir de l’histoire de Benjamin, comme de celle de tant d’autres, c’est la capacité à oser se poser la question et à prendre un risque. Le reste se fait ensuite naturellement: vos goûts, prédispositions et envies vous guideront dans l’apprentissage de nouveaux métiers, de nouvelles compétences. Je prends l’exemple de la programmation car c’est celui que je connais le mieux et car c’est sans doute le métier le plus en tension aujourd’hui. Je sais parfaitement que nombre d’entre vous n’en feront pas leur job. Mais dans le doute, je vous ai concocté un parcours initiatique. Il aura au moins le mérite d’être amusant, voire instructif et intriguant.

 

Etape 1: bloquez un créneau de 2h dans votre agenda, idéalement le weekend (dimanche de 16 à 18h?) et un créneau quotidien de 10 minutes (avant ou après le déjeuner?). Ces créneaux doivent devenir sacrés, ne les sacrifiez sous aucun prétexte! Si les 3 premières étapes sont concluantes, conservez-les pour les semaines suivantes. Rappelez-vous qu’il ne s’agit là que de 3 heures de votre temps pendant une semaine, ce n’est rien mais ça peut déjà faire une énorme différence.

 

Etape 2: faites-vous une première introduction à la programmation pendant le créneau de 2h. Comme il existe des centaines de sites pour ça, voici quelques recommandations persos (et gratuites!):

 

Puis installez l’application Enki – https://www.enki.com/  – qui vous permettra de coder chaque jour 5/10 minutes pendant le créneau court mentionné plus haut. Ce sera un peu votre gym intellectuelle de la journée pendant les jours qui viennent.

 

Etape 3: faites le bilan des deux premières étapes. Si vous y avez pris du plaisir, que ça vous a amusé ou simplement titillé, alors le jeu peut vraiment commencer: la mise en application 😉 L’idée est d’appliquer le plus tôt possible ce que vous avez appris. Après avoir travaillé pendant un bon moment avec des développeurs, j’ai vraiment compris ce qui les anime: la passion de créer. Avec quelques lignes de code, vous pouvez donner naissance à un programme, un site web, une application web ou mobile qui aura un impact sur la vie des autres.

 

Quelques conseils pour cette mise en application:

  • choisissez un projet qui vous plait: un jeu, un site web, une application mobile
  • parlez-en autour de vous (famille, proches, amis, collègues) et créez une boucle Messenger/Whatsapp/email pour les tenir informés et recevoir leurs avis/conseils/encouragements
  • ne dépensez pas un centime pendant cette phase, la contrainte fait l’imagination et la volonté 🙂

 

Quelques idées de projet sur lesquels bosser (sans dépenser un rond):

  • pour un jeu vidéo: FlowLab (http://flowlab.io/) vous permet de créer un jeu simple mais déjà très sympa
  • pour un site web: Wix (https://fr.wix.com/) est la meilleure option pour créer un site gratuitement et avec une interface assez léchée
  • pour une application mobile: PhoneGap (http://phonegap.com/getstarted/) est très complet et didactique

 

Si vous êtes perdu/avez des questions pour chacun de ces services, n’hésitez pas à regarder sur Youtube (il existe des dizaines de tutoriels) ou à contactez directement leurs équipes sur Twitter.

 

Dernière petite chose qui a son importance: que la programmation vous intéresse finalement ou non, ces 3 heures auront été un investissement rentable. Vous aurez d’abord appris les bases de la logique en code, très utile dans n’importe quel boulot en fait. Ensuite vous aurez exploré une autre voie que celle qui mène aux tours de la Défense, « voir du pays ça ouvre l’esprit » comme disait mon grand-père. Enfin vous aurez un premier élément de réponse à cette fameuse question « Qui suis-je? »: peut-être un programmeur en puissance, certainement pas un robot.

 

 

Bon apprentissage!

FF

 

 

Si vous voulez discuter 5’ ou plus: [email protected]

Si vous ne connaissez pas Ironhack, c’est normal 🙂 Vous aurez plus d’informations ici: www.ironhack.com

Vous avez une expérience ou un témoignage à partager ?
Racontez-nous ; on vous lit et on publie
Je participe

A propos de

Commentaires

commentaires